AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 12
▪ Identity : mzelletracy
▪ Face, © : zayn malik, Scarlett
▪ Years old : twenty-three
▪ Status ♡ : en couple avec ma teub
▪ Activity : branleur professionnel

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Mer 2 Mar - 20:44



"ASHISH JAYAN WARHOL"

there's something to be said about the colors in your head.

------------------------------------------
-----------------------------------------
ÂGE ET SIGNE ASTROLOGIQUE › vingt-trois ans, ouais enfin d'ici quelques jours mais on va pas tortiller du cul pour chier droit. Né le 02 avril, je suis du signe des béliers. LIEU DE NAISSANCE ET NATIONALITÉ › je suis né dans la plus belle des villes, New-York City. Je suis américain avec des origines indiennes. JOB|ETUDES ET STATUT MONÉTAIRE › $$$$$$, j’ai toujours été un branleur, j’ai jamais rien fait en cours et j’ai toujours voulu arrêter les cours mais, mon père ne m’as jamais laissé faire. Puis, j’ai découvert ce que je voulais être vraiment, un pompier, je veux combattre le feu. J'aimerai m'y mettre mais, j'ai la flemme. On me connait alors pour vendre quelques substances afin d'atteindre le bonheur. STATUT CIVIL › Célibataire dans ma façon d'être. En couple avec ma famille. Fiancé avec mes amis. C'est compliqué avec la vie. Séparé avec la réalité. En relation libre avec les autres. Divorcé avec les critiques. Et marié à ma personnalité. À NEW YORK DEPUIS › que je suis sorti de l'entrejambe de ma mère. GROUPE › BROOKLYNERS. AVATAR › zayn malik.


it's alright, it's one thing i know.
(rêve le plus fou)- je pense que ce serait tout simplement de réussir ma vie. Je voudrais que ma mère quitte mon père et qu'il soit emprisonné pour toutes les horreurs qu'il a pu lui faire. Il faudrait vraiment qu'elle soit enfin libre de faire ce qu'elle veut de sa vie. C'est un monstre et il ne mérite tout ce qu'il a aujourd'hui. En fait, mon rêve passe par le bonheur de ma famille. Puis, si je peux un jour finir pompier, j'aurais réalisé tous mes rêves.
(regret le plus douloureux) - Sûrement celui d'avoir été en prison et d'avoir laisser Neala toute seule. C'est ça qui a du faire qu'elle soit partie et m'a laissé seul comme un con. Si seulement je n'avais pas fait le con, peut-être qu'elle serait restée avec moi, dans mes bras. Mais bon, le passé est passé et je ne suis même pas sûr de la revoir un jour.
(dix traits de caractère) - dynamique, je suis toujours en forme pour les soirées alcoolisées et les petits échanges avec de jolies fille ✗ protecteur, quand une fille me plait ou tout simplement avec ma famille, je fais toujours attention à mes proches, personne n'a le droit de leur faire le moindre mal ✗ bagarreur, j'ai un fort tempérament et quand on commence à m'énerver, j'en viens très vite aux mains ✗ borné, selon moi, j'ai toujours raison et tu ne me feras jamais changé d'avis ✗ discret, je parle très peu de moi et de mon passé, de toute façon, ça n'intéresserait pas énormément de personnes ✗ drôle, j'aime bien faire des blagues et voir le sourire sur les lèvres de mes proches ✗ lunatique, je peux être super heureux à un moment et carrément insupportable cinq minutes plus tard ✗ mystérieux, j'aime bien faire parler et ne pas tout dévoiler sur moi-même ✗ sensible, pourtant, je le montrerai jamais à personne ✗ taquin, j'aime bien emmerder les gens jusqu'à temps qu'ils en ait marre de moi ✗ peu sûr de moi, on m'a pas souvent donné ma chance alors maintenant, je ne pense pas être assez bon pour faire quelque chose dans la vie ✗ bien élevé, ma mère a bien galérer et quand vous me regardez maintenant, vous ne pouvez pas l'imaginer mais, maman a totalement assuré pour élever ses deux enfants ✗ compréhensible, j'aime écouter, conseiller et puis, je vis dans un squat et tous mes voisins ont tous leur propre passé pas si glorieux que ça ✗ bordélique, mon coin dans le squat est facilement repérable, mes vêtements traînent partout ✗ rêveur, j'imagine vivre une autre vie, être heureux auprès de Neala, être encore auprès de maman et avoir un père, un vrai ✗ maladroit, autant dans les gestes que dans les paroles.  
(meilleur anniversaire) - Sans hésitation, celui de mes dix ans. La simple et bonne raison c'est que mon père n'était pas présent ce jour-là. Il était en déplacement professionnel et n'a donc pas assister à mon anniversaire. Pourtant, je n'ai pas forcément été très gâté de cadeaux mais, il s'est célébré dans la joie et surtout dans la délivrance de ne pas devoir se retenir de rire et de sourire pour le chef.   
(statut familial) - un salop comme père, un ange comme mère. Un grand frère lâche et deux sœurs adorables ou presque. Ma famille pourrait être résumée simplement comme ça. J'ai toujours été proche de ma famille, je l'aime à la folie, à part mon géniteur bien sûr. Mais depuis que ma soeur m'a mis à la porte il y a presque deux ans, je ne les voit que très rarement. Ils ne savent pas où je dors et c'est bien mieux ainsi. 
(période de l’année préférée) - le printemps, j'ai l'impression que c'est le renouvellement de la vie, la période qui nous redonne le sourire. On sort de l'hiver, de la froideur et de la monotonie. Les rayons du soleil font du bien au coeur et surtout vu que je dors dans un squat, ça nous permet aussi de nous réchauffer.  
(dernière relation) - je ne sais pas si je peux parler de Neala puisque l'on n'était pas ensemble mais, pour moi c'est la plus belle de mes relations. Sinon, je n'ai pas vraiment de souvenirs de moi étant posé avec une fille. Je les ai surtout enfilé et j'ai jamais vraiment eu besoin d'avoir la même meuf toujours à côté de moi. Elle me casserait les bonbons plus qu'autre chose.  
(meilleur souvenir) - un feu d'artifice avec Neala assis juste à côté de moi. Je me rappelle encore de cette soirée, elle avait la tête posé sur mon épaule, les mains posées sur mon bras. On ne se parlaient même pas, il n'y avait que le bruit des pétards d'artifices et pourtant, on arrivait tellement à communiquer rien qu'en se regardant. Un des plus beaux moments de ma vie.  
(tenue vestimentaire préférée) - Je me préfère totalement à poil même si vu que je vis en communauté, je suis obligé de porter mon caleçon. Mais vraiment, si je vivais seul, je serais tout le temps à poil. J'aime sentir l'air sur mon entrejambe, ça me fait des frissons incroyables. Quand je dois m'habiller par contre, je me mets soit en jogging si je veux être l'aise, soit avec un jean souvent noir.



say you'll remember me:
 


Dernière édition par Ashish Warhol le Jeu 3 Mar - 20:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 12
▪ Identity : mzelletracy
▪ Face, © : zayn malik, Scarlett
▪ Years old : twenty-three
▪ Status ♡ : en couple avec ma teub
▪ Activity : branleur professionnel

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Mer 2 Mar - 20:44

never look back, hold on to what i have.
Tu ne veux pas rentrer de l’école, tu préfères largement prendre ton temps sur la route. Tes yeux glissent sur le paysage qui t’entoure. C’est tellement plus calme à l’extérieur, chez toi, c’est toujours l’enfer. Chaque jour, tu vois le même spectacle et de plus en plus, tu te renfermes sur toi-même. Tu te poses toujours les mêmes questions mais, cela fait douze ans que tu ne trouves pas les réponses. A croire que tu ne les trouveras jamais. C’est toujours la même rengaine lorsque tu rentres chez toi. Ton père n'a pas besoin de réelles raisons pour asséner des coups à ta mère. Qu'il soit à jeun ou bourré, les coups pleuvent sur le corps de celle qui t'as donné la vie. T'essaies souvent de te mettre entre les deux, de sorte à protéger ta maman. « Arrête papa, arrête, maman saigne, laisse-la tranquille maintenant. » Mais, il faut l'avouer, une claque sur ton visage et tu dégages à mille lieux de là, tandis que ton père continue à se déchaîner sur maman. Ça devient difficile pour toi de devoir détester celui qui représente la moitié de ta vie. Ta mère n'a jamais rien fait pour le chercher, jamais un pied de travers, jamais un mot de trop. Ta maman a su élever quatre enfants avec brio, elle a fait un boulot de malade et n'a jamais quitté la cuisine pour que le repas soit toujours servit sur un plateau au paternel. Mais, lui, il en a rien à foutre de tout ça, il s'en fout complètement. Au lieu de tendre la main à ta mère, il la cogne avec ses poings. Lorsqu'il a enfin fini de s'énerver sur elle, il lâche quelques jurons, lui dit de se taire et va se servir une bière dans le frigo. C'est là que ton rôle prend vie. Tu ramasses ta mère, tu la consoles, la prend dans tes bras, lui dit que tu trouves ça dégueulasse. A ta mère, t'es son rempart. Tu a un grand frère et une grande sœur, ainsi qu'une petite sœur mais, lorsque ton père n'arrive plus à porter ses couilles, il n'y a que toi qui est là, que toi qui la défend, quitte à te prendre des coups toi aussi. Ta grande sœur, Bindiya, protège ta petite sœur, Maylea. Elles sont dans la chambre et sont sûrement collées l'une à l'autre dans le lit en pleurant. Ton grand frère, Nayan, lui, il a pris ses affaires et s'est barré de la maison depuis des mois. Il vient vous voir des fois à la sortie de l'école et tu le soupçonne de venir aussi voir ta mère lorsque ton père est au boulot mais, toi, tu veux plus en entendre parler. Il vous a abandonné alors qu'il aurait pu être le seul à vous défendre face à ce monstre.

Tu venais à peine de rentrer à la maison que ta sœur, Maylea, te sautais dessus en hurlant. « Il vient d'où tout cet argent Ashish ? Il y a bien trop de billets là ! » Elle tenait dans ses mains une dizaine de billets que tu avais préalablement posé sur la table du salon. Cet argent, tu le récoltais en vendant de la drogue. Tu n'étais pas très fier de ça mais, c'était le seul moyen que tu avais trouvé pour subvenir aux besoins de ta famille. Ta mère ne travaillait toujours, elle était interdite de sorties et ton père avait dû abandonner son boulot il y a quelques semaines à cause des problèmes de santé. Quand à tes sœurs, elles essayaient de poursuivre leurs études. Il faut bien remplir le frigo, payer les factures et offrir des extras aux femmes de ta vie. « T'en fais pas pour ça, May. Le plus important n'est pas d'où il vient mais, ce à quoi il va servir. Tu pourras aller faire les courses avec et tu garderas le reste pour toi, pour t'offrir ce que tu veux. » Tu avances dans la salle à manger et te retrouve face à tes valises. Tu ne comprends pas tout de suite mais, ta sœur te mets à la porte de chez vous. « T'as recommencé tes conneries Ash, tu deales à nouveau alors ! La prison ne t'as pas suffit, il te faut quoi pour que tu comprennes putain ? Tu veux que papa te fasses la même chose qu'à maman, tu veux qu'il te tombe dessus ? » Ta sœur te tape complètement sur les nerfs quand elle commence à agir comme ta mère. Souvent, elle prend son rôle pour la laisser reposer et te fait des leçons de morale à tout va. « On t'aime Ashish mais, si c'est la seule solution pour que tu changes alors, tu dois partir de la maison et reprends ton argent avec toi. » Tu regardes ta sœur puis tes valises. Tu n'avais donc plus le choix, il fallait que tu partes. Tu ne savais pas encore ou tu allais pioncer ce soir mais, ce qui était sûr c'est que tu n'abandonnerais pas de faire de l'argent car toi, tu es conscient que c'est la seule chose qui vous tient debout. La drogue vous aide à vivre et tu as beaucoup trop de clients pour les laisser tomber. Alors que ta sœur te tend la liasse de billets, tu prends tes valises et te dirige vers la porte. « Garde-les, tu sais très bien que tu ne peux pas faire sans. Je vous en ramènerai d'autres tant qu'il le faudra. Appelle-moi dès que ce salaud s'en prend à vous. » Un dernier regard vers l'intérieur de la maison et te voilà parti de la maison familiale.

Elle est belle, elle est farouchement rebelle par la même occasion. Neala, de son doux prénom, te regarde avec un regard de mièvre et te voilà tout émoustillé. Clope au bec que tu as tenté de rallumer une dizaine de fois, tu observes de loin cette jolie jeune femme qui dort à quelques mètres de toi seulement. « Arrête de baver Warhol, je ne serai jamais un de tes trophées. » Un sourire béa se dessine sur tes lèvres alors qu'elle n'hésite en aucun cas à se mettre à rire. Elle s'allonge à côté de toi, sur ton couchage de fortune. Neala et toi, ça dure depuis quelques mois maintenant. Je vous parle pas de sexe et encore moins d'amour, entre vous, c'est tout à fait différent. Aucun mot n'est assez fort pour décrire combien vous êtes liés, tout ce que tu sais, c'est qu'elle compte énormément pour toi. Vivre dans un squat entouré de dizaines de jeunes et de moins jeunes forcément ça vous permet de créer des liens forts et indestructibles. Ça fait un an que tu es là, allongé sur un simple couchage qui te sert autant de lit que de sofa et d'appartement. Neala est arrivée il y a seulement six mois et depuis, vous ne vous quittez plus. Tu entrelaces tes doigts dans les siens tandis qu'elle se blottit contre toi. « Tu dors avec moi princesse ? » Tu te sens bien à ce moment-là, mieux que toutes les autres fois. Elle est vraiment la seule à t'éloigner de ton terrible passé, à te faire prétendre à un nouvel avenir. Elle connait tout de toi, tu sais tout d'elle. C'est à jamais elle, à jamais toi, à jamais vous, vous vous l'êtes promis. « Je bougerais pour rien au monde, jamais de la vie. » Elle est tellement belle, tellement frêle. Tu ne savais pas autrefois qu'on pouvait être autant connecté à une personne qu'on connaissait depuis très peu de temps. Tu ne peux plus te passer d'elle, elle est toujours accrochée à toi. Mais, elle a raison, elle ne sera jamais une de ces filles que tu te tape juste pour un soir. Neala vaut bien plus que toutes ces filles, elle a plus de classe, plus de valeur. Elle est une des seules à avoir tout ton respect, ton amour et ton intérêt. Un baiser sur son front et la voilà qu'elle s'endort confortablement dans tes bras. Une des meilleures places au monde, selon elle, bien sûr, tu ne diras pas le contraire.

Cinq mois que tu n'avais plus mis pied à cet endroit, c'était ton chez-toi. Un ancien appartement délaissé et aussi crade que Jon, le vieux sans-abri de quatre-vingt piges qui n'a plus vu la douche depuis des mois. Et tous les habitants, ils étaient tes proches, ta famille. Ton sac déposé au pied de ton couchage, tu cherchais du regard Neala. C'était bien la première personne que tu voulais prendre dans tes bras. Elle était venue te rendre visite une fois en prison, au début de ton incarcération et t'avait avoué qu'elle ne pourrait plus venir, souffrant déjà trop de te voir que quelques minutes. Tu avais accepté sa décision, tu la comprenais totalement puisque toi aussi, tu en souffrais de ne plus la serrer dans tes bras, de ne plus t'endormir à ses côtés. « Si tu cherches Neala, elle est partie il y a trois mois. » Adrian passa devant toi, te mit une tape sur ton épaule voulant signifier bienvenue de sa part et continua son chemin. Après quelques secondes à t'être retapé cette simple phrase dans ta tête, tu rattrapa Adrian. « Comment ça elle est partie ? Mais, elle est revenue entre deux ? » Du regard, tu cherchais son petit chez-elle, son lit de princesse qu'elle avait récupéré aux ordures. Rien n'avait changé depuis ton départ, rien à part son coin à elle. A la place de son lit, une nouvelle personne avait pris place. « Ouais, elle est revenue il y a deux semaines environ. Elle a récupéré ses dernières affaires, nous a dit au revoir et elle est repartie. Elle était accompagné d'un mec chelou qui nous regardait comme des merdes. Elle était plus la même mec, elle nous a tout simplement zappé, je suis désolé. » Tu t'appuie sur le mur et te laisse glisser jusqu'à te retrouver par terre. Tu n'en crois pas tes oreilles, ce n'est pas possible, ça ne peut pas être vrai. Elle n'avait pas le droit de t'abandonner comme ça, elle n'avait pas le droit. Vous vous étiez promis que quelque soit les événements de la vie, vous seriez toujours liés, toujours l'un contre l'autre. Elle avait menti, c'était la pire garce que tu avais pu connaitre. Mais, bordel, qu'est-ce qu'elle te manquait déjà. Sans elle, tu avais l'impression que tu ne pouvais plus respirer, que tu ne pouvais plus rire ou même parler. Tes yeux se remplirent de larmes qui, même elles, n'arrivaient pas à couler.

La température était insoutenable dans ce bâtiment mais, tu ne pouvais le quitter avant d'aider le maximum de personnes à en sortir. Au départ, tu étais juste venu rendre visite à un ami pour fumer quelques joints et de planer au maximum mais, une odeur de brulé vous a vite fait redescendre sur terre. Le bâtiment était tout simplement en flammes et la fumée commençait à prendre tout l'espace. En ouvrant la porte de chez ton pote, tu vis tous les voisins descendre, tout en toussant et avancer dans le brouillard, comme s'ils n'allaient jamais arrivé à bon port. Avec ton pote, vous vous étiez compris sans même vous parler, il fallait aider ceux qui rester bloquer dans leurs appartements, en attendant les pompiers. Tu ne sais plus exactement qui tu as sorti du bâtiment, tu ne te rappelles que d'un bébé, un nourrisson d'à peine quelques mois, qui était resté bloqué dans sa chambre, tandis que la mère hurlait dans le couloir. Sans même réfléchir, tu t'es engouffré dans l'appartement à la recherche de ce petit bout de vie. C'est en sortant de l'appartement quelques secondes après que les pompiers te rejoignirent. Ils t'aidèrent à sortir du bâtiment, bébé dans les bras. Après, tout s'est passé très vite. On t'a pris le nouveau-né des bras pour aller l'examiner, te demanda d'aller aussi vers une ambulance te faire examiner, les voisins te remercièrent de les avoir sauver et la maman de ce bébé t'idolâtrait déjà. Toi, tu ne cherchais que ton pote du regard. C'est en compagnie de sa jolie voisine que tu le remarqua et c'est lorsque tu pris sa direction que le chef des pompiers se posta devant toi. « Tu as été très imprudent jeune homme mais, tu as fait un travail remarquable. Sans toi, ce bébé serait mort. Félicitations, ce serait un honneur d'avoir un homme comme toi dans ma caserne. » Il te serra la main et repartit en direction de son camion, tandis que les pompiers te donnèrent des tapes affectueuses dans les mains ou l'omoplate. Ce que venais de te dire le chef te fit un éclair dans la tête. Tu voulais devenir pompier, tu serais pompier un jour, c'était ça ton rêve et tu le réalisera en intégrant l'école des pompiers puis, la caserne de la ville. Avec ce métier, tu espérais un nouvel avenir pour ta famille. Tu t'y voyais déjà, ta mère quitterait ton salaud de père et n'aurait plus à subir ses coups, tes sœurs te porteraient en triomphe et ton frère, en fait, non, tu ne veux vraiment plus en entendre parler de lui.


Dernière édition par Ashish Warhol le Jeu 3 Mar - 19:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 26/02/2016
▪ Phone calls : 204
▪ Identity : Milkovich □ Mathilde.
▪ Face, © : Lucy Kate Hale, mine.
▪ Years old : Twenty-five yo.
▪ Status ♡ : Doesn't see that the love of her life under her eyes.
▪ Activity : Waitress at Cafe Jax and intern at Vogue Magazine.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST: don't forget to sort the papers for the next photoshoot, buy new clothes for the coming spring, (...)
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: open, français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Mer 2 Mar - 20:45

Bienvenue parmi nous et courage pour ta fiche. I love you

_________________

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪  
Life has moments hard to describe Feeling
great and feeling alive Never coming down
from this Mountain we're on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 28/02/2016
▪ Phone calls : 47
▪ Identity : rivendell, lucie.
▪ Multinicks : jillian grice.
▪ Face, © : blake lively ¦ avatar @ec, signature @tumblr.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Jeu 3 Mar - 12:00

Bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eyes closed but heart wide open;
avatar

▪ In NYC since : 07/02/2016
▪ Phone calls : 217
▪ Identity : Blackholes, Charlotte.
▪ Face, © : Alexandra Park, @milkovich.
▪ Years old : Twenty-five yo.
▪ Status ♡ : Crazy about his perfect eyes, but she will never admit it.
▪ Activity : She's got her own art gallery, thanks mom.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST: Stop thinking about him ▫ buy a new phone ▫ clean their appartment.
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: open ○○ français/anglais.

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Jeu 3 Mar - 16:51

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche. I love you

_________________
" i'm dreaming away, wishing that heroes, they truly exist "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://electriclights.forumactif.org

avatar

▪ In NYC since : 03/03/2016
▪ Phone calls : 127
▪ Identity : lolise, éloïse.
▪ Face, © : alycia debnam-carey, © alaska &. tumblr &. pathos.
▪ Years old : twenty-three y.o.
▪ Status ♡ : single, but fall in love with her best friend since a few month ago.
▪ Activity : work for vogue magasin and photograph in her free time.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: ooopen, français/anglais.

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Jeu 3 Mar - 18:50


bienvenue sur le forum !

_________________
but darling, we are kids, and we don't have to try, we don't want that try and, hands up high, cause sweetheart, we are kings, if we just say we are, so til the sun comes up, well, hands up high.©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 12
▪ Identity : mzelletracy
▪ Face, © : zayn malik, Scarlett
▪ Years old : twenty-three
▪ Status ♡ : en couple avec ma teub
▪ Activity : branleur professionnel

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Jeu 3 Mar - 20:10

    Merci beaucoup à vous toutes mes jolies
    j'ai enfin terminé ma fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 26/02/2016
▪ Phone calls : 204
▪ Identity : Milkovich □ Mathilde.
▪ Face, © : Lucy Kate Hale, mine.
▪ Years old : Twenty-five yo.
▪ Status ♡ : Doesn't see that the love of her life under her eyes.
▪ Activity : Waitress at Cafe Jax and intern at Vogue Magazine.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST: don't forget to sort the papers for the next photoshoot, buy new clothes for the coming spring, (...)
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: open, français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Ven 4 Mar - 18:15

Tout est bon pour moi, je valide. I love you
Bon jeu parmi nous.

_________________

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪  
Life has moments hard to describe Feeling
great and feeling alive Never coming down
from this Mountain we're on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 12
▪ Identity : mzelletracy
▪ Face, © : zayn malik, Scarlett
▪ Years old : twenty-three
▪ Status ♡ : en couple avec ma teub
▪ Activity : branleur professionnel

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   Ven 4 Mar - 19:27

    Merci beaucoup bella

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish   

Revenir en haut Aller en bas
 
baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ▬ jasper.
» baisse ta culotte, c'est moi qui pilote ♧ ashish
» Anna-Culotte dit la déculottée !
» bonjour, j'aimerai savoir si quelqu'un peux faire un cours sur le pilote automatique sur c172p
» [Vista] pilote d'affichage perdu...puis récupéré :|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: {the rock and the tide} :: "how light carries on endlessly" :: love will remember-
Sauter vers: