AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 help me i'm in hell. (naomi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 26
▪ Identity : .
▪ Face, © : jack falahee (shiya)
▪ Years old : 25 yo.
▪ Status ♡ : single.
▪ Activity : community manager.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français ou français/anglais

MessageSujet: help me i'm in hell. (naomi)   Sam 5 Mar - 19:09


"NAOMI & BRANTON"
C'était un samedi matin ordinaire. Les rayons du soleil vinrent me tirer de mon sommeil. Comme tous les vendredis soirs, j'avais dignement fêté l'arrivée du week-end et en rentrant, j'avais oublié de tirer les rideaux de ma chambre. C'est la bouche pâteuse et les yeux gonflés que je repris mes esprits, quittant le monde des rêves pour me prendre la réalité en pleine gueule. Les bières que j'avais bu la veille me revenaient lourdement sur l'estomac et j'avais beau me dire intérieurement que la prochaine fois, je boirais moins, je savais pertinemment que mes résolutions n'allaient pas être tenues. Ma gorge était sèche et je savais que j'avais probablement dû ronfler comme un porc cette nuit... Pourtant, cela ne semblait pas avoir dérangé la belle créature étendue à côté de moi. Contrairement à moi, son teint était parfait, ses boucles blondes étaient ordonnées et je crus même percevoir un maquillage parfaitement fait. Ce n'est que lorsqu'elle ouvrit la bouche et que son haleine mentholée arriva à mes narines que je compris qu'elle était éveillée depuis plus longtemps que moi, du moins, assez pour s'être refait une petite beauté. "Salut beau gosse". Sympa le réveil. Si je n'étais pas du genre à vouloir une relation stable avec une femme, j'aimais tout de même flatter mon égo avec quelques compliments dès le matin. "'lut", me contentais-je de répondre, encore un peu dans les vapes. Un coup d'oeil à mon téléphone portable et je compris qu'il était déjà quatorze heures de l'après-midi. Okay, la journée n'allait pas être bien constructive, mais tant pis. J'étais en repos, pas la peine d'en faire tout un fromage. Lyam n'allait pas m’appeler en panique pour que je vienne bosser. Personne n'allait me faire chier... Du moins, c'est ce que je croyais, mais les regards amourachés de ma conquête de la veille me firent un peu peur. J'avais pourtant été clair avec elle. Si j’avais terminé la soirée complètement torché, je me souvenais parfaitement du moment où je lui avais fait comprendre que je ne recherchais rien de sérieux. J'étais un séducteur, mais pas un connard. J'étais clair dès le début. Pas de couple, de sorties au cinéma et de projets de maison et de bambins. Rien qu'en y pensant, l'envie de vomir mes tripes se fit un peu plus lourde. La blonde passa une main sur mon torse dénudé et cela me suffit pour m'extirper de mes draps. "J'vais prendre une douche", lâchais-je brutalement, attrapant un caleçon propre au passage avant de sortir de ma chambre complètement à poil pour rejoindre la salle de bain commune. Mavis et Connor n'étaient surement pas là. Naomi peut-être. De toute façon, ils m'avaient tous déjà vu à poil, pas de quoi taper une crise.
Ma toilette fut courte et réparatrice. Lorsque je retrouva l'espace confiné de ma chambre, j'eus le loisir de ne pas voir la blonde. Tant mieux. J'enfila un t-shirt et sorti de la chambre, une serviette pour venir essuyer mes cheveux humides. La télévision était allumée, je crus entendre un épisode de bob l'éponge passer, mais n'y fis pas bien attention, me dirigeant immédiatement dans la cuisine où je découvrit la blonde, un sourire aux lèvres. J'en lâcha ma serviette. "Je t'ai préparé un bon petit déjeuner", lâcha-t-elle, me laissant pantois devant l'assiette de graines de soja face à moi. Je ne savais même pas qu'on avait ce genre de trucs bobo écolo dans cet appartement... Et puis, je savais que c'était franchement mauvais signe. Le sourire mignon dès le réveil, maintenant le petit-déjeuner... cette fille voulait bien plus que ce que j'étais capable de lui donner. Je soupira. Je ne voulais pas lui faire de la peine, je l'avais même prévenu la veille... j'étais mal barré pour me débarrasser du pot de glue sans qu'il n'y ait de pleures, de cris tout ce qui s'en suit. "Merci", répondis-je simplement. J'étais sympa, mais pas question de contrarier mon estomac avec des graines pour oiseaux. Je sortis alors ma boite de céréales préférées et en versais un peu dans mon bol favori. La blonde n'en tint pas rigueur. Ouf. "Tu veux faire quoi aujourd'hui ?". Oh merde. Merde double merde. J'étais dans la merde et pas en état de m'en sortir facilement. "Euh...", lâchais-je simplement alors qu'une porte s'ouvrit et que je vis Naomi sortir de sa chambre pour se rendre dans le salon. Elle passa pas loin de moi et son parfum délicat arriva à mes narines. Je l'observa quelques instants - matant son joli petit derrière - avant d'être de nouveau interpellé par la blonde. "On pourrait sortir, faire du shopping. J'pourrais m'acheter des sous-vêtements sexy, rien que pour toi". J'avala une céréale de travers. Quelle matinée de merde. "Ecoute euh...". C'était quoi son prénom déjà ? Sandy ? Sarah ? Maria ? Peu importe. "J'pensais avoir été clair hier, j'veux pas d/". Pas le temps de continuer, qu'elle me coupait. "Je sais, je sais, tu ne veux pas d'une relation stable, mais j'ai pensé qu'après cette nuit, tu changerais d'avis...". A vrai dire, elle me fit un peu de peine à me regarder avec ses grands yeux bleus... mais bon, ça ne changeait pas le fait que je préférais me regarder un épisode de Bob l'éponge tranquillement avec Naomi plutôt que de me taper une journée shopping avec blondie. "Je suis désolé, mais... mais c'est pas le cas". Bon, je n'étais pas des plus doués pour envoyer balader les femmes, mais il fallait que ce soit clair. "Mais si, viens avec moi cette après-midi, tu verras, tu vas changer d'avis !". Bon okay, elle me collait comme une moule à son rocher. J'étais vraiment dans la merde et alors qu'elle s'approchait, je reculais, mon bol à la main, arrivant dans le salon, la peur au ventre. "Non, merci, j'aime pas trop faire du shopping". Ma belle soeur me traînait depuis des semaines dans des boutiques de robes de mariée, j'avais fait mon quotta pour le mois. "On peut faire autre chose ! Aller au ciné, ou même juste se balader ?". Elle s'approchait de plus en plus et je reculais, mes fesses venant heurter le dos du canapé. Chiotte. "Je peux pas", lâchais-je brutalement, venant m'affaler dans le canapé, à côté de Naomi, passant un bras derrière ses épaules. "J'dois rester avec Naomi, elle me l'a demandé l'autre jour et puis elle est très malade, c'est très très grave, tu comprends ? Qui sait combien d'après-midi elle pourra encore passer avec moi ! Aaaah saleté de maladie !". Bon, okay, mentir c'est mal, mais je n'avais pas vraiment le choix. Blondie commençait à se faire collante et je n'étais franchement pas doué pour jouer les méchants. "Oh", lâcha-t-elle, visiblement perturbée par mon annonce. "Je comprends". Ouf. J'eus presque envie de me lever et de danser la macarena tellement j'étais heureux sur le coup. Pot de colle allait rentrer chez elle et les hippopotames seraient bien gardés. "Je vais vous laisser alors". Double halleluya ! "J'ai ton numéro, je t'appelle ce soir". Merde. Bon, elle allait se casser, c'était déjà un bon point. Je réglerai le problème du coup de téléphone plus tard. "Oui, voilà, faisons ça", elle se pencha - m'offrant une belle vue sur ses seins siliconés - et m'embrassa la joue, avant de s'éloigner, pour sortir de l'appartement. Ce n'est que lorsque j'entendis la porte d'entrée claquer que je lâcha un énorme soupire de soulagement. J'étais sauvé. Moi et mes céréales, on allait pouvoir passer une journée tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▪ In NYC since : 02/03/2016
▪ Phone calls : 22
▪ Identity : summertime.
▪ Face, © : poppy drayton, © maknae
▪ Years old : twenty four years old.
▪ Status ♡ : single ladies, love is a terrible disaster.
▪ Activity : work for a tv show, just an assistant btw.

{WALK OF LIFE}
▪ BUCKET LIST:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP: français.

MessageSujet: Re: help me i'm in hell. (naomi)   Dim 6 Mar - 21:03

J'ai toujours eu un sommeil plutôt léger, et ça, mes colocataires le savent bien. Rien qu'un chat qui miaule dans la rue, ça me réveille. Et le comble dans tout ça, c'est que si je n'ai pas mes huit heures de sommeil, je suis tout simplement exécrable. Une véritable pourriture mal luné pendant toute une journée. Alors comment dire, j'ai passé une nuit tout simplement atroce. Même mes bouchons d'oreilles n'ont rien changer à la situation. Bran allait finir décapiter, je m'en fait la promesse. Déjà qu'il ramène n'importe qui chez nous, mais en plus de ça, il fait crier ses conquêtes comme de véritable truie. Je ne suis pas jalouse. Je n'ai pas à l'être de toute façon. Mais franchement, qu'est ce que ça lui coûte d'être un minimum discret et de penser au sommeil des autres. Ma vengeance sera terrible, il peut en être sur. Je suis certaine que si la situation était inverser, il ne se serait en aucun cas gêner pour mettre fin à la partie de jambe l'air plus sonore qu'autre chose que je partagerais avec un quelconque homme. Il est l'exemple parfait du type « fait ce que je dit, pas ce que fait. » Le goujat. Et malpoli en plus de ça. Ce mec est à dresser, sérieusement, et je me ferait un plaisir de m'en occuper personnellement. Sans aucune arrière penser, voyons. Après ma nuit des plus agités à tenter de trouver le sommeil -mission qui était bien évidemment perdu d'avance-, j'avais décidé de faire une bonne action. La meilleure qui soit pour le bien de tous. Les courses. J'avais l'impression qu'ils esquivaient tous cette tâche sans que je ne comprennent vraiment pourquoi. Après tout, je ne suis pas des plus objectives. Je peux passer des heures à traîner entre les rayons sans que ça me gêne. Mais là vu la nuit que j'ai passé, les courses était plus du genre rapide et ciblé. Bien entendu, je n'ai pas racheter les gâteau favori de bran, ni ses céréales. Qu'il les dégustes. C'est en rentrant les bras chargé que je vis une grande blonde à moitié a poil se trimbaler dans le salon. La regardant d'un mauvais œil, je ne répondis pas à son 'salut' suraiguë qui vous hérisse les poils. C'est dingue ce qu'il a des goût de chiottes. Enfin, elle avait un corps de mannequin plutôt pas mal, c'est sur, mais elle ne semblait vraiment pas avoir la lumière à tout les étages. En parlant de lumière, elle n'était pas obliger de laisser la lumière de la salle de bain allumé, on va lui faire payer l'électricité à mme j'ai cul aussi gros que Kim K. Grognant en partant dans cette pièce, c'est avec un regard horrifié et du bout des doigts que j'attrapa ma brosse à dent. Elle a changer de place, c'est sur. Reniflant pour en être certaine je la balança dans l'évier en soupirant. « La garce. » Partant m'asseoir dans le canapé, les bras croisé et la mine boudeuse, j'attendais avec grande impatience que monsieur le tombeur daigne enfin pointer le bout de son nez. J'avais besoin de regarder un truc calme, qui ne demande pas de réfléchir, un truc qui apaise. Et la seule chose qui me vint à l'esprit était un épisode de Bob l'éponge. Qui n'aime pas cette éponge sérieusement ? Bob est un mec génial. Bob il réveille pas Gary quand il ramène ses conquêtes pour la nuit. Et la matinée apparemment. Alors que je tentais de suivre l'épisode au maximum, les deux fauteurs de trouble arrivèrent dans la cuisine qui forcément n'est pas loin du salon, voir tout à côté. Lâchant quelques gloussement au passage en entendant la blonde qui essaye de soudoyer Bran. Bien fait pour lui. Puis c'est pas lui qui va devoirs racheter une brosse à dent. Quoi que ça, y a moyen que ça s'arrange. J'augmentais le son de la télé, histoire de leurs faire comprendre que j'existais et que leurs présences me dérangeais pas mal. Mais le message a du mal passé car Bran s'installa à mes côtés. A quoi est ce qu'il joue ? "J'dois rester avec Naomi, elle me l'a demandé l'autre jour et puis elle est très malade, c'est très très grave, tu comprends ? Qui sait combien d'après-midi elle pourra encore passer avec moi ! Aaaah saleté de maladie !" Écarquillant les yeux en me retournant vers la télé je lui pinçait discrètement le bras, histoire de lui montrer mon désaccord. Sauf qu'épilogué devant l'autre blondasse ne me tentait vraiment pas, plus vite elle partira, mieux on se portera. Lorsqu'elle se pencha pour lui dire au revoir, la vue qu'offrait son décolter me rappela a quel point le monde pouvait être injuste. Puis a quel point cette fille n'a aucune gêne. Mon regard se tourna vers Bran et mes sourcils se froncèrent en voyant son air béat. Pourquoi ça m'étonne ? Ce mec est le pire séducteur que je connaisse. A peine la blonde bien foutu partit, je retira le bras du bras qui était autour de mes épaules tout en me décalant, comme si sa présence m'était toxique. En regardant de plus près, c'est peut être déjà le cas. « Je te déteste toi et tes plans culs. » Croisant les bras sur ma poitrine tout en regardant la télé, je décidé qu'à partir d'aujourd'hui, Bran Wallen n'a plus aucune place dans mon cœur. « Tu me dois une brosse à dents. Et des heures de sommeil. Oh, et un sac à main aussi. Un corail si possible. » Autant joindre l'utile à l'agréable. Puis il doit se faire pardonner. Parce que sérieusement, si je tiens toute la journée, se sera un véritable exploit. « Puis je suis malade de quoi ? » Levant les yeux aux ciels, tout était prétexte à me plaindre et a lui en foutre le plus possible dans la tronche. « Malade de te côtoyer oui. » Me tournant vers lui, le regard sévère et les lèvres pincées, j'étais prête l'emmerder pour un bon bout de temps. « Puis en plus, elle est même pas belle. Franchement, t'es goûts sont tout pourrit. Elle ressemblait a rien. » Oui, enfin si elle pouvait me passer un peu de sa poitrine je ne dirais pas non. Je ne dit pas que je suis mieux que toutes ses filles, non je n'oserais pas. Mais je le pense clairement. Retournant mon regard vers l'écran, là, j'étais bien décidé à l'ignorer.

_________________
our love story will die with us
it takes ten times as long to put yourself together as it does to fall apart. ✻ “over the course of my long life, i have come to believe that we are bound forever with those we share blood, and while we may not choose our family, that bond can be our greatest strength, or our deepest regret.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
help me i'm in hell. (naomi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [FS] Sega Naomi The House of the Dead 2 cart + sense board
» [cherche] adaptateur naomi --> jamma
» Mamoru-kun ha norowarete shimatta! (Naomi)
» Converter Sega Naomi V2 et écran Astro City?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: {brooklyn, nyc} :: "downtown brooklyn" :: residential area-
Sauter vers: